Ce qui motive les jeunes médecins ugentistes : l’avenir de la qualité et la sécurité des soins urgents, la SFMU propose des solutions aux tutelles.

Notre ministre s’était engagée au Congrès Urgences 2018 à « tout faire pour motiver les jeunes médecins à faire une carrière d’urgentiste », une partie de la solution est ici :
La présidente de la SFMU, Dr Agnès Ricard-Hibon, reçue sur LCP, expose des solutions pour l’avenir de la qualité et la sécurité des soins urgents à nos patients.
En effet, la qualité et la sécurité est ce qui nous motive pour prendre en charge chacun à un moment critique inopiné de sa vie où notre diagnostic urgent a un grand impact.
Quelques extraits :
Un numéro santé, pour que les premiers mots spontanés des patients, capitaux dans l’évaluation médicale, soient pris en compte par un personnel de santé. (Voir à 15′)
Un panel de solutions devant la surcharge aux urgences,  en particulier sur l’organisation de l’aval dans une logique d’établissement avec des transformations administratives mais aussi médicales pour s’adapter à l’évolution des patients devenus majoritairement polypathologiques. (Voir à 21′)